Revue de presse

Prix Handi-Livres 2010


Retrouvez ici toutes les retombées presse du Prix Handi-Livres sur internet

Logo de la Fondation Crédit Coopératif

http://www.credit-cooperatif.coop/fondation/actualites/detail-des-actualites/?uidactu=428
15/10/2010

Découvrez les lauréats du Prix Handi-livres

Depuis 2005, la Mutuelle Intégrance organise et décerne un prix littéraire qui récompense des ouvrages traitant du sujet du handicap ou écrit par une personne handicapée : le Prix Handi-livres.

Soucieuse de l’intégration des personnes handicapées au sein de la société, la Fondation Crédit Coopératif soutient ce prix littéraire qui améliore la connaissance du handicap tout en encourageant et valorisant les auteurs.

Le 14 octobre dernier, le jury présidé, par M. Robert HOSSEIN, a récompensé les oeuvres suivantes :
- Meilleur roman : Club V.I.P, Luc Leprêtre (Editions Anne Carrière)
- Meilleur guide : Polyhandicap, handicap sevère : activités motrices et sensorielles, François Brunet (Editions Actio)
- Meilleur livre lu : Récits de vie en temps de guerre, Jihad Darwiche (Editions Ouï Dire)
- Meilleur livre jeunesse : Fleur de Neige, Régine Joséphine (Editions Gecko Jeunesse - Association Perce-Neige)
- Meilleure Biographie : Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? Anne-Sarah Kertudo (Editions L’Harmattan)
- Le Prix spécial du jury a été décerné à un album de bandes dessinées : Fauteuils en état de siège, de Paul Samanos, aux éditions La Boîte à Bulles.



Logo de l'association Perce-Neige

http://www.perce-neige.org/nos-actus/prix-handi-livres-mutuelle-integrance.html
15/10/2010

Perce-Neige lauréat du prix Handi-Livres

Le conte « Fleur de neige » édité par Perce-Neige et Gecko Jeunesse a remporté le prix Handi-Livres 2010 dans la catégorie « livre jeunesse », le 14 octobre dernier. Une belle récompense pour les personnes ayant participé à sa réalisation ! Pour la cinquième année consécutive, le prix Handi-livres a mis en lumière des personnes handicapées ou des ouvrages traitant du handicap. Ce prix a été présidé par Robert Hossein.

Parmi les quelques 110 ouvrages adressés à la Mutuelle Intégrance, à l’initiative de ce prix, 25 ont été sélectionnés et se sont retrouvés en compétition dans cinq catégories : roman, biographie, guide, livre lu et livre jeunesse.

FLEUR DE NEIGE
L’histoire débute ainsi : « Dans un pays imaginaire vivait un peuple fantastique capable de modeler les nuages et la neige pour orner ses palais de dentelles gelées. Parmi ce peuple naissaient parfois des êtres différents dont les doigts malhabiles écrasaient les flocons de neige. (...) Neige était l’un d’entre eux... ».
Un conte féérique plein de sensibilité et de poésie, écrit par Régine Joséphine et illustré par Arnaud Hug. Un message d’espoir et de solidarité envers les personnes différentes.


Logo du blog de Régine Joséphine

http://regine-josephine.over-blog.com/article-and-the-winner-is-59098700.html
17/10/2010

Fleur de Neige, lauréat du Prix Handi-Livres 2010, catégorie Meilleur Livre Jeunesse !!!

Le Prix Handi-Livres a pour but d’encourager les auteurs et de mettre en lumière des personnes handicapées ou des ouvrages traitant du handicap. Robert Hossein, président du jury, a remis leur prix aux 5 lauréats le 14 octobre dernier. Dommage, je n’ai pas pu y aller...

Les autres candidats étaient :
- Des Mots dans les mains - Editions Delcourt Bénédicte GOURDON, illustrations Malika FOUCHIER et LE GOHAN n Un violon dans les jambes - Editions Syros Hervé MESTRON
- La Préférée - Editions Casterman Junior Sylvaine JAOUI, illustrations Sybille DELACROIX
- Mamie Roulette et moi... - Editions Bichromia Mireille ROUX-GLASSON, illustrations Benoît TURBET

Bravo à eux car leurs livres sont remarquables !

En tous cas, c’est le premier prix littéraire que je reçois et je peux vous dire que cela fait très plaisir. D’autant plus que cet album m’a permis de faire des rencontres fantastiques, de nouer de belles rela- tions amicales (n’est-ce pas Béatrice ? ;-) et de contribuer un peu, un tout petit peu à une cause importante.

Alors merci à Serge, Béatrice et Arnaud pour cette belle aventure.


Logo de www.handicap.fr

http://informations.handicap.fr/art-news-handicap-2010-683-3515.php
17/10/2010

Prix Handi-Livres 2010 : Le palmarès !

Prix du meilleur roman
Club V.I.P
Luc Leprêtre
Editions Anne Carrière
Résumé :
Trois amis de longue date, paraplégiques ou tétraplégiques confrontés aux difficultés que rencontrent les personnes handicapées dans le monde du travail, décident de monter leur propre entreprise, en forme de « pied de nez » au regard de la société sur leur situation.
Décidant de faire de leur supposée faiblesse un atout leur permettant de s’en sortir financièrement, ils proposent d’offrir un gain de temps aux personnes pressées en leur faisant profiter, contre rémunération, des accès réservés aux personnes handicapées aux caisses des magasins, aux attractions des parcs, aux places prioritaires... Le Club V.I.P. - comme « Very Invalid People » - est né !

Prix du meilleur Guide
Polyhandicap, handicap sevère : activités motrices et sensorielles
François Brunet
Editions Actio
Résumé :
Cet ouvrage propose des programmes d’activités physiques réalistes et fonctionnels aux personnes en situation de handicap. Il prend souvent le contre-pied des présupposés laissant croire qu’elles sont incapables de s’y investir et d’y prendre du plaisir. Il est difficile de déterminer avec précision la part des limitations motrices directement liées à la déficience, et celle qui est due aux limitations qu’impose l’entourage de ces personnes. La personne polyhandicapée est souvent conditionnée de telle sorte qu’elle n’agit plus de son propre chef, se laissant porter par ses proches et les professionnels du handicap.
La réunion des conditions favorables à sa participation volontaire à une activité physique est donc un défi collectif, qu’il faut maintenant relever...
C’est pourquoi cet ouvrage, pratique et réaliste, essaye de couvrir le champ le plus large possible et de répondre aux questionnements des personnes sévèrement handicapées et de leur entourage sur tout ce qui concerne l’activité physique.

Prix du meilleur livre lu
Récits de vie en temps de guerre
Jihad Darwiche
Editions Ouï Dire
Résumé :
Dans ces récits, Jihad Darwiche, rapporte avec une paradoxale tendresse, toute la violence de conflits inhumains, avec un recul qui se nomme tout simplement humanité. Il sait faire mouche en ne versant jamais dans la sensiblerie et parvient en toute pudeur à trouver le lien infime entre la larme et le sourire. Il nous conte non seulement des moments tragiques, mais aussi les souvenirs de personnes aux destins oubliés qui constituent le tissu humain libanais. Délicatement enveloppé par le piano d’Henry Torgue, ces histoires nous rappellent que la guerre et la déraison ne sont pas que des images ou des mots médiatiques, mais des vies chamboulées

Prix du meilleur livre jeunesse
Fleur de Neige
Régine Joséphine
Editions Gecko Jeunesse - Association Perce-Neige
Résumé :
Dans un pays imaginaire vivait un peuple fantastique, capable de modeler la neige pour orner les palais de dentelles gelées, de parfaits flocons brillants. Parmi ce peuple naissaient parfois des êtres différents, dont les doigts malhabiles écrasaient les flocons. On les aimait, mais ces enfants étranges et maladroits altéraient la beauté de ce monde d’ivoire. Neige était l’un d’eux. Arrivé à l’âge adulte, il doit quitter son peuple : avec son frère, Angel, il part à la recherche de l’endroit où il pourra, lui aussi, modeler de merveilleuses étoiles...

Prix de la meilleure Biographie
Est-ce qu’on entend la mer à Paris ?
Anne-Sarah Kertudo
Editions L’Harmattan
Résumé :
Ils sont sourds, ne communiquent que par signes. Nombre d’entre eux ne savent ni lire, ni écrire. L’éducation, l’emploi, la culture ont oublié de se mettre à leur portée. Pourtant, ils sont là : se marient, divorcent, héritent, achètent des bien immobiliers, sont placés en garde à vue, traversent l’Europe pour venir travailler en France, créent des entreprises ou se font licencier... Pour eux, la première permanence juridique en langue des signes s’est ouverte à Paris en 2002. Anne-Sarah Kertudo, juriste bilingue en langue des signes, a écouté leurs histoires, les a défendus, accompagnés dans leurs procédures. C’est cette expérience extraordinaire qu’elle raconte. On s’amuse, on se révolte à la lecture de ces (més)aventures, on constate aussi combien la justice peut avoir des réticences à accueillir et traiter équitablement tous ses sujets de droit.


Logo de Vivre FM

http://www.vivrefm.com/podcast/2010/10/18/prix-handi-livres-les-laureats-devoiles
17/10/2010

Prix Handi-Livres : les lauréats dévoilés

La cinquième édition du Prix littéraire Handi-Livres s’est déroulée ce jeudi 14 octobre. Six lauréats ont été récompensés parmi 25 candidats dans six catégories.
- Prix spécial du jury :
Paul Samanos – Fauteuils en état de siège, Editions La Boîte à Bulles
- Catégorie roman :
Luc Leprêtre – Club VIP, Editions Anne Carrière
- Catégorie biographie :
Anne-Sarah Kertudo – Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? Editions L’Harmattan
- Catégorie guide :
François Brunet - Polyhandicap, handicap sévère : activités motrices et sensorielles, Editions Actio
- Catégorie livre jeunesse :
Régine Joséphine – Fleur de Neige, Editions Gecko/Association Perce-Neige
- Catégorie livre-lu :
Jihad Darwiche – Récits de vie en temps de guerre, Editions Ouï’dire



Logo de www.handicap.fr

http://informations.handicap.fr/art-editorial-handicap-2010-685-3517.php
19/10/2010

Club VIP : le gang des crapules !

La cérémonie Handi-livres 2010 vient de récompenser ses lauréats.
C’est Club VIP qui obtient le prix du meilleur roman. Un ouvrage irrévérencieux et pétillant sur 3 « handicapés » sans scrupules et sub- versifs, raconté par son auteur, Luc Leprêtre.

Handicap.fr : Tout d’abord, félicitation pour ce prix Handi-livres, soutenu par la Mutuelle Intégrance et parrainée par Robert Hossein. Quel est votre parcours littéraire ?
Luc Leprêtre : J’ai 36 ans. Je suis traducteur anglais-français et également lecteur aux éditions Anne Carrière. « Club VIP » est mon deuxième ouvrage. Le premier, « Regards croisés sur le handicap », en collaboration avec le pédopsychiatre Marcel Rufo, a été publié en avril 2008.

H : Racontez-nous cette histoire insolite et pour le moins immorale en quelques mots...
LL : Trois amis de longue date, paraplégiques ou tétraplégiques, confrontés aux difficultés que rencontrent les personnes handicapées dans le monde du travail, décident de monter leur propre entreprise, sorte de « pied de nez » à la société en faisant de leur supposée faiblesse un atout redoutable. Ils proposent en effet, contre rétribution, d’offrir à tous ceux qui sont pressés un gain de temps en leur faisant profiter des privilèges réservés aux personnes handicapées : aux caisses des magasins, aux attractions des parcs, sur les places prioritaires... C’est ainsi que naît le Club V.I.P., comme « Very Invalid People » !

H : Comment vous est venue l’idée de ce livre ?
LL : Justement, à la fin de mon premier livre, j’avais rédigé une pastille de deux pages après une journée passée à Disneyland Paris avec les enfants de ma compagne. Mon fauteuil roulant ayant constitué un coupe-file plutôt appréciable, j’en avais fait un petit récit humoristique. Anne Carrière, mon éditrice, a alors jugé que ce serait un sujet sympa pour un roman.

H : Y-a-t-il une part autobiographique dans ce roman ? Vos amis existent-ils ?
LL : Je suis moi-même tétraplégique depuis 21 ans, à la suite d’une chute en montagne à l’âge de 15 ans, mais la ressemblance s’arrête là. Ces amis existent un peu en moi, ils sont aussi inspirés de gens que j’ai connu dans le passé, handicapés ou non d’ailleurs.

H : Avez-vous, Luc Leprêtre, déjà « abusé » de votre statut de personne handicapée ? LL : Le plus honnêtement du monde, je suis passé une seule fois à la caisse prioritaire car ma femme, très enceinte, m’attendait à la maison. Si toutes les caisses sont accessibles, je ne vois pas de raison d’avoir la priorité car je n’ai pas de problème de posture. Bon d’accord, à Disney, je n’ai eu aucun scrupule, mais c’est une maigre compensation pour toutes les attractions auxquelles je n’ai pas pu accéder !

H : Quel accueil avez-vous reçu des lecteurs, en particulier handicapés ?
LL : Je n’en ai pas vendu des milliards d’exemplaires mais la trentaine de témoignages reçus vont dans le même sens. Les gens me disent « Merci car vous avez changé mon regard sur le handicap ». Ils prétendent avoir appris plein de choses sans tomber dans le pathos ou le voyeurisme. Et le plus beau compliment qu’on puisse me faire c’est lorsqu’on me dit : « Qu’est-ce qu’on aimerait être potes avec vos personnages ! »

H : Et Robert Hossein, parrain de la cérémonie Handi-livres, l’a-t-il lu ?
LL : Non, pas encore mais il m’a promis de le faire ! H : Quel était votre objectif en écrivant un tel roman ? LL : Il signe un « éloge de la différence » qui interpelle sur les insuffisances, voire les incohérences, des politiques actuelles dans ce domaine. Je tenais aussi absolument à présenter une héroïne féminine car, dans la fiction comme dans la réalité, les femmes handicapées sont assez peu visibles. Dans les films, on voit que des hommes et moi ça me gène car la femme apporte une autre dimension au handicap. Je surnomme Aminata la « Cumularde » car elle est à la fois femme, handicapée, noire et musulmane.

H : Ne peut-on se permettre de rire du handicap que lorsqu’on est soi-même handicapé ?
LL : Disons qu’on ne peut se permettre d’écrire un tel roman que si on connaît parfaitement le handicap. Mais je n’ai pas de problème avec l’humour. Vous savez, les personnes handicapées sont sans pitié entre elles, et parfois cent fois plus violentes que les valides. Vous n’avez jamais entendu un tétraplégique faire une blague sur un myopathe ? C’est cinglant ! Le monde du handicap est souvent figé sous une chape sinistre et pleine de compassion. Or, il a besoin de légèreté, sans pour autant sombrer dans l’univers de Oui-Oui.

H : Pourquoi a-t-on souvent tendance à penser que les personnes handicapées sont forcément bonnes et honnêtes ? LL : Il est vrai que l’image du « bon handicapé inoffensif » a la vie dure, est en partie véhiculée par le Téléthon. C’est un évènement merveilleux pour attraper de l’argent mais le revers très puissant c’est que pendant 48h on ne projette qu’une vision angélique du handicap. Et sur TF1, c’est Mimi Mathy qui fait des miracles ! Or, ce n’est pas parce qu’on naît handicapé ou qu’on le devient qu’on a forcément une auréole sur la tête. Certains sont de véritables crapules. Des voleurs, des resquilleurs il y en a partout, et des cons aussi !

À lire : « Club VIP, Very Invalid People », Luc Leprêtre, éditions Anne Carrière, avril 2009, 18 €.

Propos recueillis par Emmanuelle Dal’Secco



Logo de l'Argus de l'assurance

22/10/2010

Mutuelle Intégrance s’investit dans l’accès à la culture.

La Mutuelle Intégrance, spécialisée dans la couverture des personnes handicapées, soutient deux projet du musée du quai Branly destiné à favoriser l’accès à la culture. Il s’agit d’abord de l’édition, depuis la rentrée, d’une série de document en braille afin de mettre en valeur toute l’offre culturelle du musée accessible aux non-voyants. La mutuelle santé cofinance également la rénovation d’une table tactile d’orientation située à l’entrée du jardin. La mutuelle qui fête ses trentes ans d’existence, vient par ailleurs de remettre ses prix Handi-Livres 2010. Luc Leprêtre s’est ainsi vu décerner le prix du meilleur roman pour « Club V.I.P. » et François Brunet a été primé dans la catégorie meilleur guide pour son ouvrage « Polyhandicap – handicap sévère, activités motrices et sensorielles ».



Logo de Faire Face

http://www.faire-face.fr/archive/2010/10/22/cinquieme-edition-du-prix-handi-livres-le-palmares.html
22/10/2010

Cinquième édition du Prix Handi-Livres : le palmarès

Le 14 octobre 2010 à Paris, Robert Hossein, président de la cérémonie du prix littéraire Handi-Livres, à remis six trophées.
- Luc Leprêtre empoche le prix du Meilleur roman avec Club V.I.P (Ed. Anne Carrière). Trois amis handicapés créent leur entreprise. Le club V.I.P (Very Invalid person) propose de drôles de services aux personnes pressées.

- François Brunet remporte le prix du Meilleur guide avec Polyhandicap - handicap sévère, activités motrices et sensorielles (Ed. Actio). Un guide parfaitement illustré, facile à utiliser et précis. En prime : de nombreux témoignages positifs.

- Paul Samanos reçoit le Prix spécial du Jury pour Fauteuils en état de siège (Ed. La Boîte à Bulles). Une BD rigolote qui croque des situations quotidiennes gênantes ou absurdes liées à la vie en fauteuil.

- Jiwad Darwiche décroche le prix du Meilleur livre lu pour Récits de vie en temps de guerre (Ed. Ouï Dire). Il évoque avec délicatesse des histoires vraies, émouvantes et tragiques. Il met en lumière le désir de chacun d’avancer quand surviennent des obstacles.

- Régine Joséphine gagne le prix du Meilleur livre jeunesse avec Fleur de Neige (Ed. Gecko Jeunesse). Elle souligne la nécessité pour chacun d’avoir une place dans la société. Dans un univers féerique et fantastique, elle aborde la différence de manière subtile et sans détours.

- Anne-Sarah Kertudo rafle le prix de la Meilleure Biographie avec Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? (Ed. L’Harmattan). Juriste, elle anime la Permanence juridique pour les sourds de la ville de Paris. Elle évoque ses rencontres.



Logo de Sourd.net

http://www.sourds.net/2010/10/29/une-montreuilloise-recoit-le-prix-handi-livres/
29/10/2010

Cinquième édition du Prix Handi-Livres : le palmarès

Une habitante de Montreuil, Anne-Sarah Kertudo, a reçu le prix Handi - Livres 2010 dans la catégorie meilleure biographie. L’auteur de 37 ans, malvoyante et malentendante, a été récompensée pour son ouvrage « Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? », paru aux Editions L’Harmattan (21 €), qui relate son combat pour la création de la première permanence juridique en langue des signes en 2002. Juriste, elle a également proposé l’ouverture d’un diplôme universitaire à Paris-VIII qui accueillera, en 2011, les juristes souhaitant se tourner vers l’accueil du public sourd.



Logo de Handitec

http://www.handroit.com/modele7.asp?iPageID=285
01/11/2010

Mutuelle Integrance : résultats du Prix Hand-Livres 2010

Une habitante de Montreuil, Anne-Sarah Kertudo, a reçu le prix Handi - Livres 2010 dans la catégorie meilleure biographie. L’auteur de 37 ans, malvoyante et malentendante, a été récompensée pour son ouvrage « Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? », paru aux Editions L’Harmattan (21 €), qui relate son combat pour la création de la première permanence juridique en langue des signes en 2002. Juriste, elle a également proposé l’ouverture d’un diplôme universitaire à Paris-VIII qui accueillera, en 2011, les juristes souhaitant se tourner vers l’accueil du public sourd.



Logo des éditions Ouï Dire

http://www.oui-dire-editions.com/spip.php?rubrique1#
01/11/2010

Mutuelle Integrance : résultats du Prix Hand-Livres 2010

La 5ème cérémonie de remise des prix Handi-Livres, qui s’est déroulé le 14 octobre 2010 au Pavillon Kléber à Paris, a mis à l’honneur six ouvrages sélectionnés par le jury présidé par Robert Hossein. Lors de la cérémonie, Gilles Barbier, directeur de la radio Vivre FM, a récompensé le disque « Récits de vie en temps de guerre », de Jihad Darwiche, en tant que Meilleur Livre audio 2010.



Logo de l'APFnet

http://dd91.blogs.apf.asso.fr/archive/2010/11/02/six-laureats-pour-le-prix-handi-livres-2010.html
02/11/2010

Six lauréats pour le Prix Handi-Livres 2010

Le jury du Prix Handi-Livres, organisé par la Mutuelle Intégrance et présidé par M. Robert Hossein, a décidé, après de nombreux échanges lors de la délibération, d’honorer six lauréats parmi les trente candidats.

En plus des cinq prix décernés par le Prix Handi-Livres, les membres du jury, au vue de la qualité des ouvrages, a décidé de décerner un prix spécial.

Les lauréats du prix sont :
- Dans la catégorie Meilleur Roman : Club V.I.P - Luc Leprêtre - Éditions Anne Carrière
- Dans la catégorie Meilleur Guide : Polyhandicap, handicap sévère : activités motrices et sensorielles - François Brunet - Éditions Actio
- Dans la catégorie Meilleur Livre Lu : Récits de vie en temps de guerre - Jihad Darwiche - Éditions Ouï Dire
- Dans la catégorie Meilleur Livre Jeunesse : Fleur de Neige - Régine Joséphine - Éditions Gecko Jeunesse – Association Perce-Neige
- Dans la catégorie Meilleure Biographie : Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? - Anne-Sarah Kertudo - Éditions L’Harmattan
- Le Prix Spécial du Jury a été décerné à : Fauteuils en état de siège - Paul Samanos - Éditions La Boîte à Bulles

On vous reparle de ces livres prochainement !



Logo d'Actua BD.net

http://www.actuabd.com/+Paul-Samanos-auteur-de-BD+
13/11/2010

Paul Samanos, auteur de BD, récompensé lors des Prix Littéraires Handi-Livres.

Chaque année, les Prix littéraires Handi-livres récompensent des ouvrages liés au handicap dans sept catégories.

Le prix spécial du jury a couronné la BD de Paul Samanos, Fauteuils en état de siège (La boîte à bulles), paru en mai 2009.

Dans cet album, l’auteur raconte sous forme de strips humoristiques le quotidien difficile des handicapés en fauteuil.

Le Prix Handi-Livre a été créé en 2005 par la mutuelle Intégrance, créée par et pour les personnes handicapées.

Dans la catégorie meilleur roman, c’est Club V.I.P : Very Invalid Per- son, de Luc Leprêtre (Anne Carrière) qui a obtenu la victoire



Logo de Tout en BD
http://www.toutenbd.com/article.php3?id_article=3472
13/11/2010

Prix Handi-Livres : Paul Samanos primé

Robert Hossein, président de la cérémonie du prix littéraire Handi- Livres, à remis dernièrement six trophées dont le Prix spécial du Jury. Ce dernier a été attribué à une bande dessinée : « Fauteuils en état de siège » de Paul Samanos, éditée à La Boîte à Bulles. Né en 1968, Paul Samanos est devenu tétraplégique suite à un accident de rugby survenu à l’âge de 16 ans. Des complications pratiques quotidiennes (transport, démarches administratives), au regard des autres, en passant par les situations les plus cocasses ou même les plus avantageuses, l’album nous emmène à la découverte d’un monde parallèle à celui des valides.
Retourver ici toutes les retombées du Prix Handi-Livres dans la presse papier.

Logo de 20 Minutes

27/10/2010

Prix Handi-Livres : Paul Samanos primé

Prix Handi-Livres : Paul Samanos primé

Un Nantais récompensé d’un prix. Paul Samanos, un Nantais de 42 ans, a reçu le prix Handi-Livres pour sa bande dessinée « Fauteuils en état de siège », ont annoncé hier les organisateurs. Il y évoque les situations absurdes ou hilarantes vécues au quotidien par les personnes handicapées comme lui.
Logo du Parisien

28/10/2010

Une Montreuilloise reçoit le prix Handi-Livres

Une habitante de Montreuil, Anne-Sarah Kertudo, a reçu le prix Handi-Livres 2010 dans la categorie meilleure biographie. L’auteur de 37 ans, malvoyante et malentendante, a été récompensée pour son ouvrage « Est-ce qu’on entend la mer a Paris ? », paru aux Editions L’Harmattan, qui relate son combat pour la création de la première permanence juridique en langue des signes en 2002. Juriste, elle a également propose l’ouverture d’un diplôme universitaire a Paris-VIII qui accueillera, en 2011, les juristes souhaitant se tourner vers l’accueil du public sourd.
Logo de La Montagne

29/10/2010

François Brunet comme le meilleur des guides

La cérémonie de remise des trophées du Prix Handi-Livres 2010 s’est déroulée, jeudi 14 octobre au Pavillon Kleber, a Paris, ou un Riomois a reçu le Prix Handi-Livres 2010 dans la catégorie « Meilleur guide ». Une soirée riche en émotion pour François Brunet, professeur agrègé d’éducation physique et sportive depuis 1985, primé pour son ouvrage « Polyhandicap handicap sévère, activités motrices et sensorielles ». Ce guide (dont 500 exemplaires ont été vendus) a conquis le jury grâce a sa facilité de lecture et d’utilisation, à la précision des thématiques abordées et aux nombreux témoignages porteurs d’espoirs qu’il comporte. II s’adresse aux parents, professionnels d’établissements spécialisés et aux associations sportives, afin d’améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de handicaps sévères en leur apportant des programmes d’activités physiques concrets et adaptés. Robert Hossein, président du jury, n’a pas manqué de mettre en perspective l’intérêt de ce prix littéraire pour l’intégration des personnes handicapées dans la société. François Brunet est professeur agrègé d’éducation physique et sportive (EPS) depuis 1985. II a exercé pendant 20 ans les fonctions de conseiller technique auprès de la Fédération Française du Sport Adapté, dont il a notamment dirigé le département Etudes et Recherche. II travaille aujourd’hui en tant que chercheur associé pour le laboratoire Relacs (Université du Littoral a Calais) ainsi que pour le laboratoire de médecine du travail de l’université d’Auvergne. II est également président de l’association de formation continue et vice-président de Spécial Olympics France. Ce livre a été écrit avec la collaboration de Cécile Blanc et Anne-Catherine Margot. Ouvrage « Polyhandicap, handicap sévère activités motrices et sensorielles », François Brunet, Editions Actio.
Logo de La Montagne

04/11/2010

Le prix Handi-Livres décerné à un Riomois

François Brunet est professeur agrègé d’éducation physique, diplômé d’Etat en kinésithérapie et docteur en sociologie. II est aussi auteur et vient de recevoir le prix Handi-Livres 2010 (*) pour un ouvrage collectif, Polyhandicapé handicap sévère, activités motrices et sensorielles. Ce livre s’adresse aux parents, aux professionnels des établissements et aux associations sportives, spécialisées ou non.

Question : Pourquoi ce livre ?
Pour combler un manque. Les circonstances m’ont conduit a travailler avec des personnes handicapées, déficientes intellectuelles notamment. Depuis une quinzaine d’années, j’effectue des recherches sur le concept très général d’activités physiques adaptées. II y avait nécessite de rassembler et de porter à la connaissance du plus grand nombre les experiences conduites avec succès, auprès de personnes polyhandicapées ou souffrant de handicaps sévères (autisme, etc ), ici ou là, en France, en Belgique ou en Suisse.

Question : Quel est le fil conducteur de cet ouvrage ? L’ambition était de proposer des programmes d’activités réalistes et fonctionnels aux personnes en situation de handicap sévère en prenant le contre-pied des présupposés qui laissent croire qu’elles sont bien incapables de s’y investir. C’est un ouvrage pédagogique, avec des exemples concrets. On y retrouve des témoignages et toutes les activités sensorielles (massages, mobilisations passives, stimulations sensorielles, etc. ) et motrices (jeux individuels, collectifs, aquatiques) recensées par des praticiens. On va de la dépendance totale a l’autonomie relative. C’est un outil de travail. L’idée est de faire avec les capacités de la personne, pas de voir ses manques. Et plus encore de faire les choses « avec tendresse et technique ».

Question : Avez-vous eu des difficultés a trouver un éditeur ?
Oui, car le sujet n’est pas très « porteur » et le public concerné restreint. Mais on peut remercier les éditions Actio de s’être lancées dans le projet. C’est un livre richement illustré de photos, le tout en quadrichromie. Le prix Handi-Livres* va, je l’espère, relancer l’intérêt pour cet ouvrage qui peut faire progresser les choses dans l’abord et la prise en charge des personnes polyhandicapées ou souffrant de handicap sévère.

Geraldine Messina

(*) Décerné par la Mutuelle Integrance.
Logo de 20 Minutes

Novembre 2010

Le prix Handi-Livres décerné à un Riomois

Deux copains assis à la terrasse d’un café dissertent sur l’intérêt de dire « personne en situation de handicap » plutôt que « personne handicapée ». Et le héros du livre, en fauteuil roulant, de conclure « je crois bien que j’y gagne. Ben oui, je suis toujours paralysé et au chômage, mais je m’en fous, j’ai une situation ». Bienvenu dans l’univers de Fauteuils en état de siège, une BD récompensée par le prix spécial du jury Handi-Livres 2010, truffée de scènes cocasses, drôles, voire absurdes. L’auteur, Paul Samanos, chroniqueur culturel nantais, s’est inspiré de sa vie en fauteuil, mais pas seulement.

TETRAPLEGIQUE ET CAUSTIQUE
Tétraplégique depuis l’âge de 16 ans après un mauvais plaquage au rugby, il raconte l’école, le boulot, les problèmes avec l’administration, mais aussi de la sexualité des PH. « Sur la couverture il y a un ange en fauteuil roulant, car je veux justement critiquer l’angélisme ambiant autour des personnes handicapées. Nous sommes des gens comme les autres, avec nos fragilités, certes, mais certainement pas des héros, ni des vaches sacrées, ni des enfants et encore moins des anges », insiste-t-il. Paul a mis trois ans pour faire ce livre. En réalité, il y travaille depuis plus de vingt ans. Sa méthode : il a scanné ses esquisses réalisées au crayon pour les retravailler ensuite sur son ordinateur. « Avec les moyens du bord, mais avec beaucoup d’envie. » Le résultat, c’est un graphisme « un peu désuet, contrastant avec un personnage qui sort des énormités et qui est doté d’une bouille à la croisée du singe et du mouton. Ça renforce le côté coquin et galopin », s’amuse l’auteur. Car ce dernier s’autorise quelque duretés envers valides et PH. « Faire rire, c’est un moyen de briser la glace quand les gens ne connaissent pas le handicap lourd. » Et ça fonctionne. Alors, à quand la suite ? « Je ne sais pas, mais j’aimerais produire une nouvelle chose. » Et qui sait, peut-être à nouveau dans la collection Contre-pied de La Boîte à Bulles !

LE PALMARÈS
Pour sa cinquième édition, le jury du prix littéraire Handi-Livres a présélectionné vingt-cinq candidats. Côté roman, Luc Leprêtre a été primé pour son Club VIP, aux éditions Anne Carrière. Régine Joséphine et Arnaud Hugues ont été récompensés pour leur ouvrage pour enfants, Fleur de neige, sorti aux éditions Gecko Jeunesse/Perce Neige. Enfin, le prix de la meilleure biographie revient à Anne-Sarah Kertudo, pour son livre Est-ce qu’on entend la mer à Paris ?, chez L’Harmattan.
Logo de Ouest France

11/11/2011

Nantes - Une bande dessinée sur le handicap récompensée

Paul Samanos, journaliste et dessinateur nantais est tétraplégique depuis l’âge de 16 ans II a décrit avec humour sa vie dans un fauteuil, parfois contrariée, a travers un ouvrage en bande dessinée Fauteuils en état de siège (chez la Boîte a bulles).
Cet album constitué de petits strips ou dessins légendés a été distingué récemment dans le cadre du Prix Handi-Livres 2010, a Pans, en présence du dessinateur Jean Barucq et du metteur en scène Robert Hossein Paul Samanos a reçu le prix spécial du jury.
Logo de A Nous Paris

15/11/2011

Handi-Livres - à lire

Cette année encore, le prix Handi-livres récompense des ouvrages de grande qualité traitant du handicap.

Au programme : humour, talents, infos pratiques et tranches de vie. Le tout sans verser dans le pathos ni la complaisance.

Notre sélection :
- Meilleur roman : Club V.I.P., Luc Leprêtre, Editions Anne Carrière, 2010, 18 euros.
- Meilleur livre Jeunesse : Fleur de neige, Régine Joséphine, Arnaud Hugues, Gecko Jeunesse / association Perce Neige, 2008, 16 euros.
- Meilleure biographie : Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? Anne-Sarah Kertudo, Editions l’Harmattan, 2010, 21,50 euros.
- Prix spécial du jury : Fauteuil en état de siège, Paul Samanos, La Boite à bulles, 2009,13 euros.
Logo du Parisien

19/11/2011

Maisons-Alfort - Un jeune auteur lauréat du prix Handi-Livres

A 36 ans, Luc Leprêtre, auteur et traducteur habitant Maisons-Alfort, vient de recevoir des mains de Robert Hossein le prix littéraire Handi-Livres pour son roman intitule « Club V.I.P. » (pour « very invalid person » a la place de « very important person »), publie en 2009 aux Editions Anne Carrière.

Sur un ton humoristique, ce roman, qui évoque des anecdotes de la vie quotidienne des handicapes, relate l’histoire d’une entreprise créée par une bande de copains en fauteuil roulant lasses d’être recales a leurs entretiens d’embauché Ils décident de faire de leur handicap une force en vendant leurs privilèges — comme les accès prioritaires aux caisses — aux clients presses qui souhaitent gagner du temps Luc Leprêtre, tétraplégique après un accident de montagne a également coécrit avec le pédopsychiatre Marcel Rufo un ouvrage intitule « Regards croisés sur le handicap ».
Retourver ici toutes les retombées du Prix Handi-Livres à la télé et à la radio.

Logo de Vivre FM

29/10/2010

Logo de France 5

23/11/2011

Logo de France 3

19/11/2011

Logo de TV8 Mont-Blanc

19/11/2011

Pour télécharger cette revue de presse en cliquant ici

Contact Presse Fonds Handicap et Société par Intégrance : Isabelle Trequilly / T : 01 44 92 58 10 - M : relationspresse@integrance.fr